La Chapelle de la Tête Ronde

Notre Dame de Lourdes de la Tête Ronde fut érigée en 1872, en vertu d’une promesse faite par les villageois. En effet, ces derniers s’engagèrent à construire une chapelle si, au cours de la guerre de 1870, les prussiens ne venaient pas à Menou. Il semblerait que leur Dieu ait entendu leurs prières … et qu’un de ses ministres n’ait pas manqué de rappeler les habitants à leur promesse.

Pour s’y rendre en voiture, on quitte Menou en direction de Donzy, avant d’arriver au petit col on prend à droite en direction de Couloutre. Environ 200m plus loin on prend à droite la route ascendante pour ensuite trouver la Chapelle sur la droite. Le lieu offre un magnifique panorama à l’Est et au Sud sur les Vaux d’Yonne jusqu’au Morvan, et à l’Ouest en direction de Donzy et de la plaine de la Loire.

L’architecture n’est pas des plus raffinée (on est tenté d’y voir une influence prussienne bien qu’elle soit peu probable…) mais ce sont les fresques dessinées par Charles Loupot qui retiennent l’attention. Il s’agit de dessins à l’encre de chine sur plâtre qui représentent des scènes de la vie du Christ et de celle de sa mère Marie. On notera  également les vitraux de Max Ingrand.

 

J’ai essayé de retrouver les scènes présentées. Elles seraient tirées du mystère du rosaire. Malheureusement, je ne connais pas suffisamment la tradition catholique pour garantir mes interprétations. Toute information à ce sujet sera la bienvenue.

La présence de ces fresques à Menou et cette unique aventure dans l’art sacré de Charles Loupot seraient dues à une profonde amitié entre l’abbé Maxime Jeannot, curé de Menou de 1937 à 1967 et l’artiste. 

Aller à la barre d’outils