Observations des oiseaux dans la nature à Menou.

Menou se situe dans une région géographique qu’on appelle : Les côtes Nivernaises boisées. Son emplacement spécifique sur la ligne de partage des eaux entre Loire et Yonne au milieu de vastes forêts alterné avec de champs, haies, vergers et bocages attire des nombreuses espèces d’oiseaux.

On y trouve à la fois des oiseaux migrateurs et sédentaires comme la grue cendrée, le bruant zizi, le vanneau huppé, la cigogne noir, la huppe et parfois le guêpier d’Europe. En hiver sur la table d’alimentation des oiseaux on peut rencontrer le chardonneret élégant, le bouvreuil pivoine, le sitelle torchepot, le tarin des aulnes et le grosbec casse-noyaux. Ce dernier est très commun grâce à la présence de nombreux érables. Toutes ces photos ont été prises aux Bardins et ces observations ont été rapportées sur le site de : http://www.faune-nièvre.org

Clafoutis

Quantités

Farine 125 grs
Oeufs 2
Rhum ou kirsch 2 cuilléres
Sel 1 pincée
Sucre 80 gr
Beurre fondu 30 grs
Lait 1/3 de litre
Cerises noires 750 grs

Faire une pâte avec toutes les proportions indiquées ci-dessus
Faire chauffer le four.
Laver et équeuter les cerises.
Les mettre dans la pâte avec les noyaux qui donneront plus de gôut.
Verser la préparation dans un joli plat beurré allant au four
Saupoudrer de sucre,mettre de petits morceaux de beurre de place en place
Faire cuire à four modérément chaut environ 30 mn
Servir tiède ou froid dans le plat de cuisson

Bon Appétit

 

Cérémonie du 8 mai

Notre Maire, Véronique Ravaud a présidé la cérémonie de commémoration du 8 mai 1945.

 

 

Le discours officiel a été suivi de l’appel aux morts traditionnel. Après une minute de silence, Luc Weiss a interprété ‘Le Chant du Départ’ dont le refrain a été repris par une chorale improvisée. Un beau moment de souvenir.

Sous un soleil radieux, la cérémonie s’est poursuivie par un vin d’honneur offert pas la Mairie.

Promenade botanique

Si vous avez l’occasion de vous promener sur les hauteurs de Menou, prenez le temps d’admirer les merveilles que la flore locale nous réserve.

 

Céphalanthère à feuilles étroites (orchidées blanches), orchis pourpre, véronique, orchis tacheté, etc. Même les pâquerettes sont ravissantes par ce beau temps. Quant à l’orchis bouc, ne vous risquez pas à le sentir de trop prêt, il mérite son nom.